Navarin éditeur

LA SEXUATION DES ENFANTS

Travaux de l’Institut psychanalytique de l’Enfant

du Champ freudien

sous la direction de Hervé Damase, Daniel Roy et Laura Sokolowsky 

———————————————————————————————

Pour chaque enfant, fille ou garçon, la différence sexuelle fait question. La « fluidité des genres » s’imposerait-elle comme une nouvelle norme au nom d’une liberté de chacun à choisir son propre sexe ? La mode de l’unisexe et la dénonciation du sexe d’assignation suffisent-elles à donner plus de marge de manœuvre aux enfants dans le choix d’une position sexuée ? Face à l’impasse du sexuel, comment se repérer ?

Lacan emploie le terme de sexuation pour différencier le sexe comme donnée biologique et sa subjectivation par un être parlant. La sexuation est le processus par lequel l’enfant se découvre, se reconnaît et se parle comme étant d’un sexe ou d’un autre, « couleur d’homme » ou « couleur de femme ».

Être sexué semble ainsi livré à toutes sortes de déterminations. Mais cela reste pour chaque enfant, chaque jeune, chaque adulte, une aventure absolument singulière, qui peut conduire à rencontrer un(e) psychanalyste.

Prenant au sérieux ces déterminations, l’analyste peut en desserrer l’étau avec l’enfant. Le jeu de la langue leur donne la liberté d’interroger autrement les discours de la tradition aussi bien que les nouveaux stéréotypes tels qu’ils se condensent autour de « l’enfant trans ».

Ce livre éclaire ces questions par des textes concis, recherches et cas actuels, discutés à plusieurs voix.

L’Institut psychanalytique de l’Enfant du Champ freudien, créé en 2009 par Jacques-Alain Miller, publie régulièrement ses travaux chez Navarin éditeur et ses recherches sur son site www.institut-enfant.fr

Parution en librairie le 16 novembre 2021

et notamment sur ecf-echoppe.com

 


Lacan Redivivus

Sous la direction de J.-A. Miller & Ch. Alberti

2021 : 40e anniversaire de la mort de Jacques Lacan

———————————————————————————

Pour le 40e anniversaire de la mort de Jacques Lacan, hors-série de la revue Ornicar ?, un recueil de manuscrits inédits, de correspondances illustres et de témoignages de ses proches. 480 pages.

9 septembre 1981 – 9 septembre 2021

Quarante ans après la mort de Jacques Lacan, Ornicar ? invite à célébrer – et non à commémorer – l’homme Lacan.

Voilà de lui une autre figure que celle qui a fait florès. Les nombreux témoignages et archives inédites rassemblés dans ce volume font revivre un Lacan bien plus complexe et plus authentique. Il importe d’approcher ce que fut l’homme. Non pas hagiographie, mais récit de ce qu’il fut pour ses proches – le père, le grand-père, le beau-père, l’ami, l’amant –, pour ses analysants et pour quelques-uns qui ont eu la chance de croiser sa route.

Ce volume a pour ambition de présenter au public un Lacan changé en lui-même par des témoignages personnels, qui ne le métamorphosent pas en saint de vitrail, mais tout de même le dédiabolisent. Un hors-série sans exégèses savantes de la doctrine, dédié à le rendre vivant. D’où son titre : Lacan Redivivus.

En librairie – distribution Pollen diffusion CED

et notamment sur ecf-echoppe.com

 


 

LA DIVINA, nouvelle collection de Navarin éditeur, publie deux ouvrages

de Jacques Lacan et Jacques-Alain Miller

Jacques Lacan

Aux confins du Séminaire

Texte établi par Jacques-Alain Miller

 

« J’ai réuni dans ce volume des textes qui porteront le lecteur aux confins du Séminaire de Jacques Lacan : avant le Séminaire I et après le Séminaire XXV. » — Jacques-Alain Miller

 

Aux confins du Séminaire de Jacques Lacan commence par « Sur l’Homme aux loups », enseignement à quelques-uns en 1952-1953 sur le cas princeps de Freud. Ce sont ensuite les dernières prises de parole de Lacan à son Séminaire avant sa mort, survenue le 9 septembre 1981 : « Dissolution » (suite à sa lettre de janvier 1980 parue dans Le Monde) et son ultime intervention théorique, « La conférence de Caracas », prononcée en ouverture de la Rencontre internationale organisée en 1980 par la Fondation du Champ freudien.

 

 

 

Jacques Lacan

La Troisième

Jacques-Alain Miller

Théorie de lalangue

Sont réunies ici la conférence majeure de Lacan La Troisième (à Rome, en 1974), texte établi par J.-A. Miller avec un commentaire qui l’éclaire pour le grand public, et l’intervention (le lendemain) de Jacques-Alain Miller, Théorie de lalangue.

Rome. La première fois, ce fut, en 1953, « Fonction et champ de la parole et du langage », où Lacan posait les bases de son enseignement. La seconde : en 1967, dans « La psychanalyse. Raison d’un échec », il stigmatisait l’arrêt de la pensée dans le champ ouvert par Freud. À la troisième, en 1974, c’est l’heure de lalangue, de la jouissance, du noeud borroméen. — JAM

 

 

En librairie – distribution Pollen diffusion CED

et notamment sur ecf-echoppe.com

 

______________________________________________________________________________________

 

NAVARIN Éditeur À PARIS 6E

 

 

 

 

Les commentaires sont clos.